RDV avec la vie ? (IAD du 03.10.2018)

Monsieur Follicule a décidé de coiffer tout le monde au poteau, résultat, l’IAD est programmée au 3 octobre… Sauf que vu les circonstances, la clinique m’en a informé que tardivement le 1er octobre…
La brune n’aura pas le temps d’annuler une journée entière de RDV. Les choses sont actées : elle ne sera pas là.
Forcément, tu sens poindre la grosse déception au fond de ton coeur, mais en te lançant dans cette avanture, tu savais que ça arriverait (ouvrez la PMA en France putain!!!).
Après un branle-bas de combat, c’est mon père qui m’amènera (mon père qui accessoirement s’est pété la patte il y a quelques jours).

Me voilà donc en route pour aller chez lui. Il est tout speed, m’engueule au passage pour le café parce que c’est pas bon pour les tétards. Et nous voilà sur la route.
1h15 interminable : cela va-t-il fonctionner ce coup-çi ?

Nous arrivons à Gérone. Mon père est un peu paumée, mais j’suis rodée. C’est le 3ème voyage… On s’gare, file boire un verre en attendant l’heure.
Ca passe assez vite : nous voilà à la clinique. Mon père est toujours perdu… Mais j’y suis comme chez moi maintenant.
Ils ont du retard (45minutes!). J’panique déjà vu la précision sur l’heure, l’ovulation etc.
On discute avec mon père ; on s’marre même. Puis on voit une des infirmières passer et mon père de s’exclamer : « je viens de voir le géniteur » (si seulement il avait raison!).
On m’appelle enfin. Mon père ne connait pas l’installation (un bureau + une salle séparée). Il ne voulait pas venir et « assister » à l’injection. J’lui bouge les fesses : il restera dans la pièce à coté…

Le médecin arrive : un homme. Je suis dépitée. Il est gentil, parle assez mal le français, mais je ne veux pas d’homme pour les examens gynécos… mais je n’ai pas le choix. J’me vois pas faire machine arrière. Mon père ne dit rien mais je sens son empathie sur le moment.. Et puis j’suis sa fille, sa posture doit être génante aussi.
Du coup je suis hyper tendue et il doit littéralement forcer pour poser le spéculum. Il envoie les tétards…
Je saigne, j’ai mal. Pour moi c’est déjà foutu. J’en veux à la clinique sur ce coup-là… Et j’ai déjà en tête de leur dire qu’au prochain essai je ne veux pas d’homme.
J’attends les 15 minutes allongée. Mon père fait les 100 pas, m’engueule de pas bouger pour que les tétards trouvent le chemin. Ahah. Pendant ce temps il fait des allers-retours… et se prend de passion pour un objet Maya sur le bureau (la photo)… Il me demandera jusqu’à mon téléphone pour en faire une photo 😂!
J’ai eu mal pendant 2 jours. Mal à être pliée en deux. Autant dire que je n’ai aucun espoir sur cette tentative… Je regarde déjà pour y retourner sur mon prochain cycle : ça tomberait pendant le 1er novembre.. Si je pose un jour, ça me fera 4 jours de OFF pour aller en Espagne. En attendant, j’ai encore 11 jours avant la prise de sang…

Auteur de l’article : La Blonde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *