L’hystérosalpingographie en question (Février 2018)

L’hystérosalpingographie, de son p’tit nom l’hystéro (qui rappelle loin s’en faut, l’hystérie) est un examen qui colle la frousse.
Dans le parcours PMA, les filles avec qui j’ai eu l’occasion d’en parler, m’en ont toutes parlé avec une certaine appréhension.

Alors il faut savoir que plus vous serez détendue, moins cela sera douloureux (oui je sais c’est facile à dire). Mais concrètement, si on fait une hystéro c’est souvent pour avoir un marmot… sans avoir connu l’accouchement, j’pense qu’en termes de douleurs.. Bref.
Bon soyons clair. C’est pas l’examen le plus agréable du monde, mais ce n’est clairement pas douloureux. La nana qui me l’a fait m’a expliqué que ça pouvait l’être si une trompe était bouchée et que de fait, l’injection du produit de ocntraste viennent la déboucher subitement. Alors oui, ça peut l’être, quelques secondes, mais qui dit trompe débouchée, dit aussi … plus de chance de réussite pour bébé :).

@imageriedelafemme.fr

Alors concrètement comment ça se passe ?
Examen gynécologique basique, à une différence près, le spéculum utilisé est un poil plus gros. Pour moi, ça a été le plus douloureux… clairement.
L’autre douloureuse a été l’haleine de la nana.
J’peux même te dire que le rat crevé qui sert d’estomac à ma chienne n’est rien en comparaison. Et c’était pas gagné ! Pourtant je suis tombée sur la perle rare ; et c’est peu dire : dès qu’elle ouvrait la bouche, j’avais l’oeil irrité et frisait doucettement le coma. J’peux le dire aujourd’hui, pour la première fois de ma vie, j’étais presque contente qu’elle soit gynécologue, et de fait, loin de mes narines.

Puis s’en est suivi un bon fou rire. Oui parce que quand on injecte le produit de contraste, même si on te prévient, tu as une sensation d’envie de pipi. Mais pas la petite envie. Du coup, moi, un peu benête (surtout stressée en fait), je n’ai pas arrêté de lui demandé si elle était sûre, que ce n’était qu’une impression, que je voulais pas lui pissé dessus (ouais, tu perds un peu toute humanité dans certains moments).
C’est assez particulier. Comme le fait de ressentir son utérus/ovaires : sont vachement hauts en fait….
La dame était gentil, elle m’expliquait sur les visuels ce à quoi correspondait chaque tâche. Parce que oui, en néophyte, ce sont des tâches difformes.
Elle m’a aussi félicité sur mon utérus. C’est la 2ème fois. Doit vraiment être canon cet utérus … par contre s’il pouvait être opérationnel ça serait encore mieux.

Finalement, on te fait te relever… sache que le surplus de produit va s’évacuer (ouais on perd vraiment toute dignité par moment) ; on t’explique gentiment que tu risques de saigner un peu et d’avoir des maux de ventre (contraction de l’utérus en réaction). Je n’aurai rien de tout ça, ouf. Sache que tu as le droit de prendre du spasfon avant l’examen… en prévention, chose que je n’ai pas fait vu que je ne supporte quasiment aucun médicament.

Auteur de l’article : La Blonde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *