15 jours d’attente

Et puis une fois tout ce marathon passé, cette course à l’ovule finie, tu te retrouves à la case départ : attendre.
Tu passes d’une euphorie générale, à courir partout, l’espoir … au vide, doute, incertitude et peurs.
En fait, la PMA c’est un véritable ascenseur émotionnel : en quelques mois tu traverses une panoplie d’émotions dont tu n’imaginais même pas qu’elles puissent exister….
Honnêtement, c’est la 3ème fois que je le vis, et même si certains aspects sont un peu moins intenses, globalement on a le même schéma :

Alors sache déjà que tu auras fouiné sur Internet sur tous les sites possibles à la recherche du test le grossesse le plus fiable et le plus précoce. Non contente d’avoir trouvé, tu auras lu absolument tout ce qui passait sur le sujet : le processus de fécondation, nidation… Tu auras scruté TOUS les symptômes potentiels, et étrangement ton corps développera a peu près tous ces symptômes et même des nouveaux (qui après vérification sur Internet correspondront également à ceux d’une grossesse). Le problème c’est que dans cette « euphorie », tu n’auras que faire des dates (comment ça des articles de 2002 ne sont plus valables?) ainsi que de l’ensemble des réponses : ton cerveau fera le tri.. et gardera exclusivement ceux qui colle à ton cas. Vue la jungle de la toile, crois-moi c’est assez simple. Quant au reste, il sera totalement squizzé (tu sais les 25 nanas qui commentent « seule la prise de sang est valable », bizarrement cette phrase là te saura totalement invisible).

Ca s’est la première étape.

La seconde c’est justement la phase où tu n’y crois plus : trop de symptômes ne correspondent plus…  dans les avis que tu lis, même si tu fais tout pour les éviter, à un moment ça n’est plus possible : il y a toujours une rabat-joie pour te rappeler que seul la prise de sang est valable, salope. Ce qui en soit en totalement vrai, mais qui dans ces 15 jours d’attente, n’est totalement pas imprimé par ton cerveau. J’avoue qu’au 3ème essai c’est quelque chose plus facile à faire. Tu t’en remets un peu plus facilement au Destin. Après tout c’est fait : tu as fait tout ce que tu as pu, maintenant c’est à la magie de la vie de faire le reste. Tu as beaucoup moins de questions car tu connais le processus:tu es « rodée ». Tous les petits « symptômes » sont presques devenus une habitude. Pour autant tu oscilles quand même entre espoir et défaitisme. Par exemple, c’est la première fois que j’ai mal au ventre à ce point-là… Plié en deux presque 48h. Mon cerveau a décrété que c’était mauvais signe. Du coup, j’avoue être plus sur cette option là. Et puis, s’imaginer le pire c’est se préparer… alors qu’imaginer du positif et être déçue est plus du à encaisser.

Il y a aussi un autre phénomène étrange dans ces contradictions : comme tu as lu (et qu’on t’as dit 15000 fois de « lâcher prise ») tu tenteras de lutter contre tes pensées « non faut pas y penser », A-GIR NOR-MA-LE-MENT, mais concrètement ça ne portera pas particulièrement ses fruits.

Tiens tu auras la phase où tout est croyance : le Destin, la vie, Dieu pour certaines, la chance… D’ailleurs tu deviens supersticieuse : tu vois le malheur partout, des indices te signifiants que ça n’a pas marché : plein de reportage soudain sur les fausses couches, l’infertilité… et le lendemain, bim, l’inverse : soudainement toutes les femmes de la planète semble être enceinte.
Tu vois des signes partout. En toi, sur toi, autour de toi. Pourvu que ton conjoint s’y mette… et c’est le pompon.
La brune était persuadée que j’étais enceinte les 2 premières fois, notamment dû à mes seins taille XXL (ahah vive les hormones!). Pour cet essai-ci, même si elle m’a fait des lentilles le soir de l’IAD (parce que c’est plein de fer et que c’est bon pour la conception), j’avoue qu’elle est moins démonstrative. Je ne suis pas à sa place, mais j’imagine aussi que pour elle ça ne doit pas être simple (surtout qu’elle s’enquille l’humeur de chien lié aux hormones!) et qu’elle fait en sorte de me préserver de ça.

Bref.
Il y a aussi le passage du test de grossesse. Parce que oui, tu tenteras AVANT ces 15 foutus jours, c’est plus fort que toi. J’étais renseignée.. l’Ovitrelle agit jusqu’à 10/11 jours. J’ai fait le test à 12. Négatif. J’étais sûre de moi : c’était mort. J’ai fait LA prise de sang à J15 en sachant déjà ; ça a bien sûr été confirmé… négatif. Cette fois là, mes règles ont eu plus de 15 jours de retard et malgré le test et la prise de sang, j’avais des petites secondes de « et si ». L’horreur..
La 2nde, j’ai fait la prise de sang dont les résultats ont trainé… toute la journée (normalement les résultats c’est le midi). J’ai finalement reçu le résultat, négatif. A peine 10 minutes après je me rendais aux WC : j’avais mes règles (le pouvoir du mental!).
A chaque négatif vient alors la déception, la remise en question (désolée, je n’ai malheureusement pas connu le + encore), où tu te dis que la vie ne veut pas de toi, que tu n’y arriveras jamais, que ton utérus est complétement con ; puis finalement tu mettras ça sur le compte des tétards débiles pas foutu trouver un ovule en plein milieu de leur chemin. Il te faudra quelques jours pour accuser le coup, et à la vue du premier bébé ou de la 1ère femme enceinte, tu te diras : elle a réussi, pourquoi pas moi putain ? Et tu recommenceras…

Je résume ?
Mais si, mais si ça a marché, j’ai une petite douleur dans le sein droit, et l’oeil gauche qui frise. C’est écrit dans forum de 2001 que la nana était enceinte avec ces symptômes => Rhooo mais faut que je lâche prise, ça va me porter la poisse => oh putain, la douleur à l’orteil gauche par contre, c’est pas bon signe. C’est mort, ça a pas marché, je sers à rien => Et si ils avaient fait une erreur au labo avec la prise de sang ? => allez je refais un test => non c’est vraiment foutu ouin ouin => putain elle est magnifique, ça lui va à ravir cette grossesse => mais si elle a réussi je peux le faire => Allez on recommence
Bref. S’il y a bien 15 jours en enfer, c’est bien ceux-là.

Auteur de l’article : La Blonde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *